Vous trouverez ici une réponse aux questions les plus souvent posées.
Vous ne trouvez pas la réponse à votre question ? Envoyez-nous un email à contact@coopcycle.org.

Qu’est-ce que Coopcycle ?

Coopcycle est un logiciel open-source de gestion de plateforme logistique et de mise en relation. Le logiciel est placé sous une licence à réciprocité, qui impose la forme de la coopérative de travailleurs pour l’utilisation commerciale.

Outre le logiciel, nous développons également un discours contre l’uberisation à travers des articles et des conférences. Nous construisons un modèle économique alternatif aux géants de la foodtech. Nous essayons de fédérer une communauté de livreurs dans différentes villes de France et de Belgique autour de cet outil politique et technologique qu’est CoopCycle.

On prononce comment ?

Avec l’accent français on prononce [kɔpsikl]
Mais vous pouvez également le prononcer [koʊˌɑp saɪkəl] pour avoir la classe tel Georges Abitbol.

Qu’apporte le projet Coopcycle à un livreur ?

Le modèle de la coopérative lui permet de bénéficier de tous les avantages de la salarisation combinés à ceux de l’indépendance. Le livreur bénéficie d’un revenu stable et de protection (accident, maladie, …). Il est également sociétaire d’une coopérative locale et d’une coopérative nationale ce qui lui permet d’être associé dans les décisions prises sur la plateforme.

Qu’apporte le projet CoopCycle à un restaurateur ?

Le restaurateur aura son mot à dire sur la tarification de la course, fixée par négociation avec les coopératives locales. Nous voulons aussi associer les restaurateurs aux décisions prises au niveau national, par exemple les orientations à donner au développement du logiciel.

En quoi est-ce différent d’une plateforme de foodtech ?

La différence principale entre CoopCycle et un géant de la foodtech comme Foodora consiste dans la place qui est accordée au livreur et au restaurateur. Chez Foodora, la plateforme tire une rente de leur activité en échange d’un service technologique. En effet une fois l’investissement initial réalisé pour le développement informatique, Foodora n’a presque plus de frais et ponctionne une partie importante de leurs revenus. Cette exploitation se traduit par des cadences de travail éreintantes, une activité dangereuse pour les livreurs, une protection sociale très faible et un lien de subordination qui n’est pas reconnu légalement.
CoopCycle propose à ces acteurs de s’associer en coopérative, pour créer un système où la rente est remplacée par une cotisation. Le montant de celle-ci est fixée en concertation. L’argent récolté est géré collectivement et démocratiquement par une structure nationale dans laquelle tous les acteurs sont représentés.

Est-ce que c’est prêt ? Est-ce qu’on peut déjà commander ?

CoopCycle est un logiciel encore en développement qui entre dans sa phase de test, avec des coursiers et des restaurateurs. Vous pouvez cependant déjà avoir un aperçu de l’interface utilisateur (client et restaurateur) sur notre site de démo.

Bon et ça sera prêt quand alors ?

Plus il y aura de contributeurs, plus le projet sera opérationnel rapidement. Cependant, l’association qui porte le projet souhaite structurer correctement le logiciel, ses modalités d’utilisation et de gouvernance. Nous pensons à un lancement au printemps.

Comment faire si je suis livreur et que je veux me servir de la plateforme pour travailler ?

Créez ou rejoignez une coopérative ! Plusieurs coopératives de livreurs sont créés ou en cours de création en France (Nantes, Bordeaux, Lille, Toulouse, Arras, …) et en Belgique (Liège, Molenbeck, Namur, Mons, …) (listes non-exhaustives).

Comment faire si je suis restaurateur et que je veux livrer mes plats avec la plateforme ?

Pour être présent sur la plateforme, il vous faudra signer un contrat avec une coopérative de livreurs locale.

Les livreurs sont sous quel statut ?

Ce choix n’est pas arrêté, et dépendra du choix des livreurs réunis en coopérative. Le statut qui retient notre attention pour le moment est celui du coopérateur apporteur d’affaire (CAE) qui permet à la fois de préserver l’autonomie tout en bénéficiant des avantages du salariat.

Les coopératives de livreurs sont-elles obligées de rejoindre la coopérative nationale ?

Non. Il s’agit d’une stratégie pensée pour mutualiser les coûts et donner plus de puissance aux livreurs, mais il n’y aucune obligation à adhérer à la structure nationale de livraison pour utiliser Coopcycle. L’adhésion à la structure nationale sera cependant intéressante pour bénéficier d’un support étendu (choix des orientations de développement logiciel) et de moyens communs (marque, fonds de réserves)

Comment rémunérez-vous les personnes qui travaillent au developpement de la plateforme ?

Nous utilisons le principe de la cotisation pour récupérer une partie de la valeur économique produit par les contributeurs qui développent la plateforme (développeurs, graphistes, rédacteurs etc.). Chaque coopérative locale décide d’un niveau national de cotisation à remettre à la structure nationale afin de financer l’outil de travail et de le développer.

Quel est le rôle de l’acteur public dans tout ça ? Touchez-vous des subventions ?

Nous ne sommes pas encore subventionné, mais le type de structure que nous comptons utiliser (la SCIC) intègre forcément l’acteur public dans le financement et la gestion du projet jugé d’utilité publique.

Est-ce une startup ? Quelle est la structure qui gère le projet ?

Actuellement, CoopCycle est géré par une association loi 1901 de préfiguration de la structure nationale. Elle est composée d’une quinzaine de membres fondateurs du projet et s’enrichit semaine après semaine de nouveaux contributeurs.

Peut-on faire un don à l’association CoopCycle ?

Nous n’acceptons pas de dons pour l’instant - mais c’est susceptible de changer!

Êtes-vous un commun ?

Nous nous concevons à la fois comme un commun informationnel et une proposition politique qui a vocation à faire bouger les lignes au niveau Européen pour une législation inclusive des communs. Nous souhaitons démontrer qu’il est possible de créer une activité économique qui intègre un commun numérique en son centre et qui est capable de produire un circuit économique stable et vertueux.

Je suis journaliste, développeur, graphiste, livreur, restaurateur… comment contribuer ?

Coopcycle est un commun, pour nous rejoindre, il suffit d’y contribuer ;)
Si vous souhaitez contribuer au développement du logiciel, veuillez nous contacter à dev@coopcycle.org .
Nous sommes tout aussi intéressés par d’autres types de contributions : juridique, développement économique, sociologique, etc.), n’hésitez pas à nous envoyer un mail à contact@coopcycle.org.

Où puis-je consulter le code source ?

Le code source est accessible sur GitHub : https://github.com/coopcycle/coopcycle-web

Quelle est la licence d’utilisation du logiciel ?

Le logiciel est protégé par la Peer Production Licence, une licence anti-capitaliste conçue par la Peer2Peer Fundation. Elle introduit un critère de réciprocité dans le commun et donne l’accès exclusif à des coopératives pour l’usage commercial de la plateforme.

Pourquoi ne pas avoir utilisé la blockchain ?

Bien que cela soit une idée intéressante, nous n’utilisons pas la blockchain car nous ne pensons pas que son utilisation soit pertinente dans le cadre de notre projet.

J’écris un article, où puis-je trouver le dossier de presse ?

Nous mettrons bientôt en place un kit de presse destiné aux journalistes. En attendant, veuillez formuler votre demande à contact@coopcycle.org